logo horoscope.fr

Une journée qui ne fera qu'accentuer la surchauffe générale

L'opposition exacte de Mars/Uranus le 25 juin ne fera qu'alimenter des frustrations sous-jacentes qui ne demanderont qu'à s'exprimer de manière plus ou moins virulente. Mars, c'est une planète qui ne fait pas dans la dentelle. Lorsqu'elle a quelque chose à dire, elle n'y va pas par quatre chemins. Depuis le 8 décembre 2013, date de son entrée dans le signe de la Balance, chacun a pu constater dans sa vie personnelle, ou en regardant les informations mondiales, que cette planète nous en a fait voir de toutes les couleurs. Un pas vers la diplomatie, deux pas en arrière pour s'affirmer, rien n'est certain et tout vogue d'une idée à l'autre, sans, pour autant, que nous sachions vraiment dans quelle direction diriger nos pas.

Un carré Lune/Neptune pas si naïf !

Lors des aspects contrariants de Neptune, l'astrologue souligne souvent le risque d'illusions et de s'emballer pour des chimères. La Lune de passage dans le signe des Gémeaux pourrait bien contredire ces analyses et inciter chacun à se poser encore plus de questions sur la manipulation des médias, des amis ou des frères et soeurs.  Même si l'on fait le choix de ne pas regarder les choses en face, afin de ne pas nous embêter avec des histoires qui ne nous regarderont que de loin, Uranus s'occupera de nous réveiller. En tous cas, chacun lèvera son voile à un moment ou à un autre.

Une Lune bien reliée à Mars

Ces deux planètes dans des signes d'air, la Lune dans le secteur des échanges et Mars dans les rouages de la diplomatie, atténueront fortement ce passage pour le moins compliqué, voire imprévisible dans nos rapports avec les autres. Au bout du compte, la communication, à défaut de l'amour, résoudra bien des problèmes, pour peu que chacun y mette du sien.

Un axe Bélier/Balance qui invite à la tempérance

Mars dans le signe de la Balance, en dehors de ses hésitations sur l'action à mener, est aussi un clin d'oeil dans le ciel de chacun afin de trouver des solutions harmonieuses dans ses rapports avec ses proches. Il souligne notre libre arbitre et nous bouscule de façon plus ou moins brutale, de par son opposition à Uranus, afin de tendre une main vers l'autre dans le but de se réconcilier avec soi et avec les autres.