logo horoscope.fr

La planète Mercure, actuellement dans le signe du Poissons, entamera une rétrogradation à partir du 7 février, et qui durera jusqu'au 1er mars. À savoir que l'astre de l'intellect et de la réflexion fera marche arrière en direction du Verseau.

Ce phénomène aura pour effet de nous permettre de régler une bonne fois pour toutes certains événements de notre existence qui nous empêchaient d'avancer comme nous le souhaitions, et qui avaient refait surface en ce début d'année. Cette période de rétrogradation nous donnera l'occasion de prendre les mesures qui s'imposent afin que la racine des problèmes soit arrachée pour de bon. Ainsi, nous aurons les coudées parfaitement franches pour progresser en 2014.
Cela implique qu'il nous faudra faire des choix implacables, sans nous poser trop de questions, et surtout en privilégiant notre propre bonheur avant de songer à ce que les autres pourraient en penser.
Néanmoins, ces prises de décisions seront loin d'être égoïstes : elles partiront du sentiment noble que nous ne pouvons pas rendre les autres heureux, si nous ne sommes pas bien. Tout commence par soi, avec une vision plus large et plus humaine dans ces règlements de situations.

Les signes d'air (Gémeaux, Balance, Verseau) seront les plus favorisés par cette conjoncture. Ils trouveront les moyens nécessaires pour satisfaire leurs ambitions, avec une inventivité à son maximum, prêts à déplacer des montagnes, avec l'appui de Mars en Balance. Leur énergie, pour parvenir au but, sera sans aucune limite, faisant feu de tout bois et n'hésitant pas à prendre une multitude de contacts qui s'avéreront utiles pour la suite.

En revanche, pour les Taureau, Lion et Scorpion, il leur faudra être particulièrement vigilants concernant leur communication. De mauvaises interprétations de certains propos envenimeraient les choses. Leur esprit pourrait manquer de présence et il leur faudra redoubler de concentration.
Durant ces trois semaines, ils devront impérativement éviter les discussions stériles et les ragots.

D'une manière collective, il y a des chances pour que des revendications sociales et humanistes, faites en janvier, soient restées sans résultats tangibles jusque-là. Durant cette période de recul mercurien, les protagonistes de ces demandes reviendront à la charge, de manières plus sévères, pour exiger des pouvoirs publics qu'ils passent à l'action. Cette fois-ci, il leur faudra plus que des promesses, mais des actes.