logo horoscope.fr
Les Français sont de plus en plus nombreux à s'intéresser aux pratiques corporelles et culturelles chinoises. Après le Taï Chi, le Kung Fu, ou bien le Feng Shui, le nouveau nom à la mode est le Qi Gong. Mais que renferme cette appellation ? Sur quels principes repose ce mot aux consonances chinoises ? C'est ce que nous somme allés demander à Ke Wen, fondatrice du centre franco-chinois « Le temps du Corps », formatrice en Qi Gong et auteur du livre « Entrez dans la pratique du Qi Gong », paru ce mois-ci aux éditions Le Courrier du Livre. Rencontre...

Qu'est-ce que le Qi Gong ?

C'est un mode de vie, une philosophie de vie issue du taoïsme, du bouddhisme et de la médecine chinoise, qui repose sur trois éléments fondamentaux, à savoir le Corps, la Respiration et la Conscience. Une pratique de prévention de la santé qui pousse l'être vers l'équilibre émotionnel. Du bien-être à l'épanouissement de l'être dans son entier, dans sa réalisation, dans son environnement.
Je parle de santé car, par le développement de énergies, l'être fait preuve de prévention, fait face à la maladie et à la guérison.
C'est à la fois un mode de vie, une méditation et un art martial.

Sur quoi repose le Qi Gong ?

Le Qi Gong se décompose en deux parties. Une première partie faite de mouvements, sur la dynamique du Taï Chi, de faire bouger toutes les articulations du corps. La seconde, beaucoup plus statique, fait référence à la méditation taoïste.
Trois éléments sont à prendre en compte dans la pratique du Qi Gong. Le XING (Mouvement) représente les sens, la matière, ma structure corporelle, l'essence du corps, l'esprit. Le QI (Respiration), c'est le souffle. Il rassemble, fait le lien entre chaque organe du corps, pour arriver à une certaine unité. Ainsi, le Qi va au-delà de la simple respiration. Le SHEN (Concentration), c'est la confiance. Quand le Qi a réussi à unifier notre corps, on ouvre alors notre conscience vers l'unité, cette fois-ci, du corps et de l'esprit. C'est ce que j'appelle les 3 Trésors de la culture chinois.

C'est donc ce message que vous avez-vous faire passer à travers ce livre ?

Le livre est pour moi une matière vivante, avec de la théorie bien sûr, mais essentiellement de la pratique. C'est une méthode pour acquérir les bases et la compréhension du travail énergétique. Du côté de la théorie, j'explique l'importance du corps dans la culture chinoise, j'attribue au Qi une notion philosophique, mais aussi thérapeutique. C'est un véritable fil conducteur, qui régularise le corps, la respiration, au moyen des 20 mouvements énergétiques fondamentaux, qui relient le ciel à la terre.

Qu'est-ce que ces 20 mouvements énergétiques ?

Le ciel est représenté par la partie supérieure au diaphragme. Il faut alors chasser le stress, au moyen de 5 mouvements pour plus de fluidité, de légèreté et une plus grande force intérieure. La terre correspond à la partie comprise entre la taille et les pieds, la racine de notre corps. C'est notre ancrage, la base de notre stabilité. Le but est encore une fois d'évacuer le stress, la tension, la fatigue, pour les remplacer par la confiance et la stabilité. Il est donc important de trouver le passage entre le haut et le bas, le ciel et la terre, afin d'éliminer la disharmonie qui y régnait. Cet entre-deux que j'ai nommé « la porte de la vie » est notre réserve d'énergie vitale et se situe dans la région lombaire et le bassin.

Pourquoi avoir fondé un centre, Le Temps du Corps, entièrement dédié à la culture corporelle chinoise ?

Après des études de littérature française et chinoise, j'avais envie de mélanger les deux cultures, de les faire se rencontrer, autour d'un élément moteur : l'art du mieux-vivre. Le but : développer en France les sources de la culture chinoise avec ses pratiques culturelles et corporelles. J'ai toujours pensé que la culture chinoise pouvait trouver un écho dans les sociétés occidentales. Les multiples aspects de la culture chinoise y sont représentés comme les arts martiaux, les arts énergiques de bien-être, les exercices de méditation et de relaxation, les massages, sans oublier la partie plus culturelle des arts traditionnels, comme la musique, la danse, la peinture et la calligraphie. Un véritable échange franco-chinois puisque, chaque année, des grands maîtres chinois nous rendent visite et en contrepartie, j'emmène quelques adhérents sur les montagnes sacrées de Chine.

Et ça marche, puisque le centre a connu un très bel essor depuis sa création en 1992, et compte aujourd'hui près de 1.300 adhérents.
La prochaine conférence de Ke Wen aura lieu le 16 octobre au centre « Le Temps du Corps » et portera sur les principes fondamentaux de la pratique du Qi Gong.
Pour plus d'information, rendez-vous sur le site https://www.tempsducorps.asso.fr

Propos recueillis par Emilie Bedos

Et vous, avez-vous déjà tenté l'expérience Qi Gong ?