• Poser une question gratuite à un médium
  • Nos voyants vous rappellent
  • Tchater avec nos voyants
15 décembre 2020

Tous les mystères de l’occultation de Mercure enfin dévoilés !

Le 14 décembre 2020 à 11 h 33 heure de Paris, il se produira une occultation de Mercure par la Lune. Comme nous serons en plein jour, celle-ci ne sera malheureusement pas visible pour les habitants de l’Europe. Pour rappel, une occultation se produit lorsque la Lune passe juste devant un astre, ici, Mercure, jusqu’à le cacher entièrement à la manière d’une éclipse.

Quand le cœur parle avant la tête

Sur le plan astro, même si ce phénomène astronomique n’est pas visible à l’œil nu, il n’en sera pas moins actif. Ici, nous avons Mercure, planète de l’intelligence discursive, analytique qui est dans son lieu d’exil, le Sagittaire. Elle ne peut donc pas s’exprimer à son avantage, emportée par l’enthousiasme et la passion de son signe hôte. Son occultation par la Lune, planète liée aux émotions, risque d’amplifier ce phénomène. Il est donc probable qu’à cette date, que nous nous laissions davantage contrôler par nos affects, nos pulsions et que nous en oubliions quelque peu d’être raisonnable, posé. Nous serons portés par un irrésistible élan de liberté qui pourra parfois nous faire oublier toute mesure et nous pousser aux excès. Le côté positif de cela est que cette occultation sera soutenue par un trigone à Mars en signe Bélier. Nous serons plus enclins à agir et réfléchir ensuite, ce qui parfois peut nous faire gagner en rapidité et en efficacité. Nous oserons davantage accomplir ce que nous n’osions pas entreprendre auparavant à cause d’une prudence trop poussée et de tergiversations qui ne mènent à rien. Nous serons ainsi plus aventureux et par la suite plus entreprenants.

Vent de liberté immodérée

Nous retrouverons cela sur le plan mondial, avec la mobilisation de nouvelles énergies en vue de bâtir le monde de demain. Le temps sera à l’idéalisme, mais aussi à l’insouciance, au désir de retrouver une liberté mise à mal par le virus et d’exorciser une morosité pesante. En France, cela pourrait se traduire par une fièvre dépensière, autant de la part de l’État qui pourrait distribuer des aides sans discernement, que de la population qui pourrait, si elle ne contrôle pas ses élans, s’endetter pour faire plaisir à leurs proches et d’une certaine façon tenter de rattraper le temps perdu à l’approche des fêtes de fin d’année. Des comportements imprudents vis-à-vis du Covid 19 et de sa contagiosité pourraient également être à craindre.