• Poser une question gratuite à un médium
  • Nos voyants vous rappellent
  • Tchater avec nos voyants
21 mars 2021

Une équinoxe de printemps particulière…

L’équinoxe de printemps aura lieu cette année, le 20 mars 2021 à 10 h 39 heure de Paris et son étude astrologique peut nous permettre de découvrir les grandes tendances astrales qui se dessineront pour les trois mois à venir.

Retour progressif à une vie normale…

Tout d’abord, nous observons sur ce thème astrologique que le Soleil, entrant dans le signe vernal du Bélier, se trouve en conjonction avec Vénus encore en Poissons et qu’il est encore sous l’effet d’un sextile à Pluton en Capricorne. Cela annonce un début de printemps où les relations humaines et sociales reprendront la première place. Les Poissons étant liés aux hôpitaux et aux épidémies, il y a tout lieu de penser qu’un certain recul du Covid 19 se fera sentir à partir de l’équinoxe et que les politiques en matière de confinement commenceront à sensiblement s’alléger. Tout cela se confirmera avec le sextile de Mercure à Uranus du 21 mars, puis par le trigone Mars-Saturne du 22 mars qui suscitera un besoin d’échanges, de reprise de relations sociales et culturelles que les gouvernements ne pourront ignorer. Toutefois, comme le suggère le carré, toujours actif, de Saturne à Uranus en Taureau, cette liberté ne pourra être accordée sans contrepartie, en l’occurrence une surveillance numérique accrue et un développement croissant des transactions financières numériques. La France, tout naturellement, suivra cette tendance mondiale, mais le gouvernement manquera parfois de transparence à ce sujet. Ceci ne manquera pas de susciter la protestation de collectifs citoyens notamment liés au monde du tourisme et du divertissement, surtout aux alentours du 24 mars, date du carré de Mercure à Mars.

Suivi de fortes tensions sociales

Le mois d’avril 2021 pourrait être plus mouvementé avec une succession de carrés inaugurée par celui de Mars à Neptune le 9 avril qui pourrait amener des fluctuations chaotiques sur les places boursières, provoquer une inflation des prix et par là même des mouvements de contestation et de révolte parmi les populations les moins favorisées, particulièrement en France. Cet aspect sera ensuite suivi des carrés de Vénus le 12 avril, puis du Soleil et Mercure, les 16 et 17 avril à Pluton. Cette répétition d’aspects pourrait se matérialiser, en vue de surmonter la crise, sous la forme de réformes radicales en matière économique ainsi que de nouvelles restrictions des libertés qui seront très impopulaires. Ceci sera particulièrement le cas en Allemagne où des tensions violentes pourraient se faire sentir, mais aussi dans notre pays où des coupes budgétaires, des mesures, fort mal perçues pourraient être prises dans le domaine de l’éducation et des services publics. La jeunesse pourrait se mobiliser, parfois de façon difficilement contrôlable. Cette situation conflictuelle pourrait atteindre un point maximal autour des 23 et 24 avril où Mercure et Vénus seront conjoints à Uranus. Cela pourrait provoquer de fortes perturbations dans le monde de la finance et des banques voire un Crach. En France, nous assisterons à une montée en puissance des tensions sociales.

Accalmie et reprise de la crise

Paradoxalement, une certaine accalmie pourrait se faire sentir en mai. Jupiter entrant en Poissons incitera davantage au partage des richesses et aux aides en faveur des plus pauvres. Toutefois, l’éclipse lunaire totale qui se produira le 26 mai en Sagittaire pourrait de nouveau susciter un emballement au niveau des spéculations boursières avec répercussions problématiques sur le commerce international. En France, il n’est pas impossible qu’éclatent des scandales suite à la mise en lumière de machinations politiques.

Suite à cela, le printemps pourrait bien se terminer par un mois de juin plutôt chaud sur le plan social avec notamment l’opposition Mars Pluton du 5 juin qui pourrait amener les pays émergents ou en voie de développement à faire bloc contre les pays riches. Les pays producteurs de pétrole pourraient de même faire davantage pression sur l’occident. En France, des mouvements sociaux pourraient éclater en protestation contre la baisse du pouvoir d’achat dû à des mesures gouvernementales visant à rattraper un certain déficit causé par la crise sanitaire. Le 14 juin, le carré de Saturne à Uranus, et dont les effets se seront fait sentir dès la mi-avril, sera exact et pourrait se traduire une fois de plus par une tentative des états et instances financières de conserver le contrôle de l’économie via les nouvelles technologies.