• Poser une question gratuite à un médium
  • Nos voyants vous rappellent
  • Tchater avec nos voyants
13 janvier 2020

Vénus entre en Poissons et fera vibrer les cœurs d’amour !

Du 13 janvier au 6 février 2020, Vénus traversera le Poissons et fera régner un climat de compassion et d’amour inconditionnel dans les cœurs. Dans ce signe, où Vénus est exaltée, l’amour se colore de romantisme et de sensualité : ici, aucune mesquinerie n’a sa place, car le mot d’ordre est générosité !

La recherche de la fusion

Dans le signe de Neptune, Vénus se sent bien. Elle peut déployer toute sa générosité et ses valeurs de compassion, de partage et de don de soi. La Vénus du signe Poisson recherche plus que tout la fusion des corps et des cœurs. Noyée dans l’océan neptunien, elle aspire à être absorbée et à vibrer à l’unisson de l’autre. Souvent irréaliste, absolue et romantique, elle se jette dans l’amour, comme si sa vie en dépendait. Elle donne tout, sans vérifier qu’elle recevra, même des miettes. Elle ne calcule pas et forcément attire tous les pervers, les mal-aimés et les manipulateurs… à croire qu’elle aime aussi se faire transformer en sushis !

Le besoin de se sacrifier par amour

Vénus en Poissons astrologie a besoin d’une cause à défendre, d’une bataille perdue d’avance à mener. Elle a l’art de s’amouracher de ceux qui justement sont des cas désespérés, ou des cœurs infidèles qui la feront souffrir. Son besoin de sacrifice presque pathologique peut laisser penser qu’elle serait d’abord la victime d’une forte culpabilité d’être. Tous les natifs ayant cette Vénus ont dans leur processus de construction affective, une problématique d’amour de soi. Si Vénus en Poissons cherche à tout prix à se sacrifier par amour de l’autre, mais aussi pour une cause ou une foi, c’est qu’elle estime le plus souvent ne pas mériter ni d’être aimée ni d’exister !

Idéalisme et trahison : quand l’amour devient souffrance

La vie sentimentale des Vénus en Poisson est souvent une succession d’échecs, d’amours non partagées, de tromperies et même de violence. Ella a la fâcheuse habitude d’attirer les sadiques avec ses comportements masos, comme si la souffrance justifiait, par ses affres, sa misérable vie. Pourtant, que de talents, d’inspiration et de grandeur d’âme. Il y a une poésie et une musique céleste dans sa vibration. C’est une muse, intuitive et spirite, qui a l’art de guérir les cœurs en souffrance, rien qu’en vibrant d’amour. Sa foi, dans le divin, la magie, l’invisible, en fait une personne naturellement empathique, apte à comprendre, aider et soigner les autres. Elle devine les silences, capte les douleurs et sait, par son immense capacité à aimer, guérir les plus terribles blessures : quel dommage qu’elle ait tant de mal à se l’appliquer à elle-même ! Vénus en Poissons est une love-machine qui doit apprendre à s’aimer elle-même et à s’autoriser le bonheur !

Un climat astral ambigu

En rejoignant Neptune dans le Poissons, Vénus intensifiera encore sa nature altruiste et empathique. Les deux ensemble créeront une alchimie généreuse, mais aussi très irréaliste, voire chimérique. Avec Mars, qui formera un carré durant plusieurs jours, il faudra s’attendre à ce que les désirs du corps soient contradictoires avec les attentes du cœur. Mars voudra du sexe, sans forcément y mettre des sentiments, alors que Vénus idéalisera la rencontre, sans toujours comprendre le décalage entre les deux. Tout cela sera source de souffrance et de désillusions, car les attentes et les promesses seront déçues.

De plus, une majorité de planètes en Capricorne créera un climat austère et sec, où les sentiments n’auront pas leur place. La froideur est ce qui désarçonne le plus la chaleur vénusienne : attention de ne pas se mettre à jouer les victimes ces quelques jours !