logo horoscope.fr
Et si Simon Le Centenier était le nouveau Nostradamus. Pourquoi pas ! Au travers de ces 179 quatrains, Le Centenier annonce ses prophéties. Des visions qu'il aurait eu à partir de la première Guerre Mondiale, lors de sa participation à la guerre des tranchées. Indatables et inclassables, ces quatrains, dont le premier daterait a priori de 1916, nous dévoileraient tout le destin de notre planète. Ils nous laissent ainsi entrevoir la fin d'une ère historique, avec l'annonce d'un nouveau terreau dans les Andes, la revanche des peuples précolombiens, l'affaiblissement de l'hégémonie des Etats-Unis, la longue agonie du vieux continent européen, le fléchissement de l'influence de la France,  la grande alliance menaçante contre l'Occident, de graves menaces entre 2040 et 2070, avec catastrophes climatiques ou cataclysmes.
Mais attention car ces annonces prophétiques n'ont jamais été interprétées et traduites avec rigueur, excepté le travail effectué par le légataire du moine, Albio Falbieri, qui laisse le soin aux lecteurs de tenter de lever le voile sur ces mystérieux quatrains. L'appel est donc lancé à tous ceux qui souhaiteraient y voir plus clair.

Qui serait ce mystérieux Le Centenier ?

Sous ce pseudonyme, se cacherait en réalité un moine bénédictin, né en Bretagne en 1889. Ordonné prêtre en 1912, il participa à la Grande Guerre en tant qu'aumônier et reçut, à l'occasion d'une grave blessure à la tête, ses premières prémonitions. Son pseudonyme provient du Centurion des Évangiles et des centuries de Nostradamus.
À sa mort, en 1959, il lègue les quatrains à son ami Albio Falberi, en lui demandant de ne pas les faire connaître au monde avant un demi-siècle. C'est désormais chose faite.

Et vous, connaissiez-vous l'histoire de Simon Le Centenier ???

E. B.

« Les Prophéties du Centenier », de Simon Le Centenier, est publié aux Editions Alphée.