logo horoscope.fr

L'année 2011 est exceptionnelle à plus d'un titre. Elle nous offre pas moins de quatre éclipses solaires partielles – la première s'étant produite en Capricorne le 4 janvier dernier – et deux éclipses lunaires, une conjoncture idéale pour tous ceux qui veulent faire du rangement dans les armoires de leur vie et donner un bon coup de balai pour chasser les scories du passé.
Cette occurrence ne se produira que cinq autres fois dans ce siècle ; elle témoigne en tous cas des bouleversements profonds que nous vivons aujourd'hui, que ce soit sur le plan privé ou à l'échelle mondiale.
Demain, mercredi 1er juin, la Lune sera en trigone avec Saturne ; cette configuration paisible représente notre héritage, notre passé, nos parents. C'est là le versant rassurant de l'éclipse, une forteresse capitonnée contre les rumeurs du monde. Mais parallèlement à ce rempart de traditions, jalousement entretenues, se dresse une voie nouvelle, inaugurée depuis l'éclipse partielle de janvier, et plus généralement depuis un peu moins de deux ans : les positions fortes en Bélier d'Uranus, planète de révolutions et de Pluton, qui parle de bouleversements majeurs, tant intérieurs que sociaux.

L'éclipse du changement

Si une éclipse, même partielle, du Soleil n'a pas en soi d'incidence majeure sur le plan personnel, ce phénomène, ici amplifié par la répétition, accentue la précipitation des événements qu'ils soient positifs ou non. Si vous piétinez depuis janvier, voire depuis 2010, pour signer un contrat de travail ou finaliser un projet, réjouissez-vous : l'éclipse plus douce en Gémeaux débloquera la situation.
Si au contraire votre couple est en crise depuis près de deux ans, il est fort à craindre qu'en juin, une procédure de séparation ne soit mise en route...
Si les tensions accumulées au travail ces derniers mois ne sont pas résolues, elles le seront au cours du mois de juin. Ces conjonctures affecteront plus violemment (au positif comme au négatif) les Capricorne, Bélier et Balance. Pour certains célibataires, l'éclipse solaire de juin peut aussi ouvrir la voie au coup de foudre, tempéré par un aimable Jupiter en Taureau, garant de volupté mais aussi d'une plus grande stabilité affective dans ce qui pourrait être bien plus qu'une passade...