logo horoscope.fr

C'est certainement la chiromancienne la plus connue de la première moitié du XXe siècle.
Madame Fraya, de son vrai nom Valentine Dencausse, né le 20 mai 1871 dans les Landes, acquit une solide renommée pendant la période de la Belle Epoque et des années folles. C'est dans son appartement parisien qu'elle vit défiler de nombreuses sommités des arts et des lettres, toutes venues présentées leur paume de main. Parmi ses plus fidèles clients, on retrouve notamment Sarah Bernhardt, Marcel Proust, Colette ou encore Léon Daudet et Arthur Meyer, directeur du journal Le Gaulois. Les journaux d'époque relatèrent ainsi les dons de cette « étrange et ravissante jeune femme au mystérieux pseudonyme ». Fraya étant le nom d'une déesse germanique qui pratiquait la magie.

Madame Fraya, consultante politique ?

Mais la sphère politique n'est pas en reste. Bon nombre de hauts représentants de l'Etat français, comme Jean Jaurès ou Raymond Poincaré, lui rendaient fréquemment visite.
C'est d'ailleurs au cours d'une de ces consultations, que Madame Fraya prédit la toute prochaine guerre, déclarée puis perdue par l'Allemagne, contraignant l'empereur Guillaume II à l'exil. Une annonce qui préfigurait parfaitement de la 1ère Guerre Mondiale.
Au cours de ce conflit, Madame Fraya fut même conviée au ministère de la Guerre. Alors que Paris était sous la menace d'une invasion germanique imminente, elle annonça que les Allemands n'investiraient pas la capitale, car ils seraient repoussés in extremis au-delà de l'Aisne.
Contre toute attente, l'armée allemande fut repoussée de cent kilomètres en six jours, mettant ainsi fin à ce plan d'invasion rapide.
Interrogée par Alexandre Millerand, ministre de la guerre de l'époque, quant aux raisons de sa prédiction, Madame Fraya déclara "Dans un rêve que j'ai eu la nuit dernière, j'ai vu les Allemands reculer. Une date, en gros plan, s'imposait à moi. Le 10 septembre. Et j'entendis cette phrase : "A partir du 10 septembre, le vent va tourner... Dieu va sauver la France."
Comme quoi, déjà au début du siècle, les hommes politiques prenaient conseils auprès de médiums.

Après François Mitterrand avec Elisabeth Teissier, à votre avis, qui est la voyante actuelle de notre chef d'Etat ?

E.B.