logo horoscope.fr
Suite et fin aujourd'hui de notre série sur l'influence de la Lune dans notre ciel amoureux. Après LA rencontre et les premiers pas dans la vie commune, la phase qui suit est, bien souvent, le mariage, ou le Pacs.
Mais attention, il ne faut pas se marier n'importe quel jour, ou en fonction uniquement des disponibilités de la Mairie. Voici quelques petits conseils, qui placeront, on l'espère, votre union sous de très bons auspices.


Le mariage civil est un acte social qui implique des droits et des devoirs entre époux. C'est après avoir dit « oui » à la mairie que l'engagement est effectif devant la loi des hommes. Le mariage est destiné à offrir aux époux un cadre social, familial et juridique. Il est donc important de bien en choisir la date.
De manière générale, il est fortement conseillé de se marier en Lune croissante, c'est-à-dire entre la nouvelle Lune et la pleine Lune.
Pour un jeune couple qui souhaite avoir rapidement des enfants, l'énergie de la nouvelle Lune (plus deux jours) au premier quartier est parfaite.
Pour ceux qui s'engagent dans le mariage avec des projets d'accomplissement professionnel et l'envie de se réaliser avant de fonder une famille, l'énergie du premier quartier (plus un jour) à la pleine Lune favorise leurs ambitions mutuelles, chacun encourageant l'autre.
La pleine Lune est souvent parfaite pour un mariage, puisque traditionnellement elle est symbole de fécondité. En revanche, il arrive qu'elle soit particulièrement mal aspectée par les planètes. Il peut être judicieux de vous reporter au calendrier lunaire qui suit afin de repérer les meilleures dates pour un mariage.
La période d'excellence (pleine Lune plus deux jours jusqu'à la veille du dernier quartier) peut très bien convenir à un mariage de maturité, à une union tout à la fois d'amour et de raison, ou pour valider socialement un compagnonnage déjà ancien.
Enfin, se marier après le dernier quartier est peu conseillé. La fin de lunaison n'est pas propice aux élans neufs, y compris ceux du coeur.
N'oublions pas qu'en astrologie, une technique prévisionnelle part du principe qu'un jour est égal à un an. La nouvelle Lune est le départ d'un cycle de 29 jours et demi, donc de 29 ans et demi. Si on se marie cinq jours avant la fin de la lunaison, il reste deux jours (c'est-à-dire deux ans) avant le début de la liquidation du cycle et trois jours (donc trois ans) de fin de cycle.
En d'autres termes, il y aura deux années « normales », et ensuite trois ans de changements à affronter avec plus ou moins de vaillance.

Quand se pacser ?

Certains couples qui ne souhaitent pas se marier ou qui ne le peuvent pas ont désormais la possibilité de se pacser. Le choix de cette date importante se rapproche de celle du mariage. Dans l'ensemble, les meilleures périodes vont du premier quartier à la pleine lune dépassée de quatre jours.

Et vous, vous souvenez-vous du cycle de lunaison au moment de votre mariage ?

E. B.