logo horoscope.fr

Jeudi, 27 février 2014, Jupiter rétrograde en Cancer formera un parfait carré à Uranus en Bélier, annonciateur d'un possible ralentissement de tous vos projets ou transactions en cour. Préparez-vous, tout ce qui était en train de se concrétiser pourrait-être remis en cause ou du moins retardé jusqu'au 6 mars. Jupiter, repassant direct, reprendra alors son élan et ce jusqu'en décembre 2014. Donc pas de panique, il s'agit juste d'un retard sur quelques mois, qui nous obligera à prendre du recul et à revoir nos priorités pour mieux aborder le futur.
À un niveau plus général, national, politique, économique, voire météorologique, cette conjoncture bousculera l'ordre établi et installera un climat désagréable et statique.
En même temps que ce carré à Uranus en Bélier, Jupiter sera en opposition à Pluton en Capricorne, ce qui confirmera ce malaise.  Il y aura des tensions dans l'air, mais rien ne bougera pour autant. Il faudra attendre mi-mars pour qu'une partie des choses rentrent dans l'ordre et que des décisions soient prises.

Un impact mitigé selon les signes

Certains signes du zodiaque seront plus malmenés, à commencer par les Bélier, Cancer, Capricorne et Balance. En première ligne, ces 4 signes cardinaux, de caractère, toujours en action et avec l'envie d'avancer plus vite que les autres, pourraient se sentir plus vulnérables.
Les signes fixes, Taureau, Lion, Scorpion et Verseau, tenaces et têtus dans l'action, seront moins touchés par ces configurations, car ils seront bien accompagnés par Saturne en Scorpion. Ils devraient ainsi arriver à gérer cette période sans trop de casse.
Quant aux signes mutables, Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons, plutôt adaptables, ils survoleront sans problème cette conjoncture et attendront patiemment que tout rentre dans l'ordre. 

Une accalmie avec Mars en rétrogradation

Seule satisfaction dès la fin de la semaine avec Mars en Balance qui rétrograde le 2 mars, atténuant ainsi les tensions. Installée en Balance, la planète Mars ouvrira le dialogue pour mieux enflammer les débats lorsque celle-ci redeviendra directe le 22 mai prochain. Il faudra attendre alors le printemps pour retrouver un semblant d'accalmie.